Création d’entreprise : par où commencer ?

Création d'entreprise par où commencer
Sommaire

Vous avez un projet de création d’entreprise, mais vous ne savez pas par où commencer ?

Nous avons identifié les étapes importantes pour créer une entreprise.

Les voici :

Étape 1 : L’idée de votre projet est-elle viable ?

Avant de créer votre entreprise, assurez-vous que votre idée est viable. À cette fin, n’hésitez pas à réaliser une étude de marché approfondie. Cette étape cruciale permet de valider la viabilité de votre idée d’activité et de déterminer si votre projet répond aux besoins du marché. En effet, l’étude de marché peut vous aider à cerner :

  • la taille du marché et ses évolutions en valeur ou en volume ;
  • l’évolution globale de la demande ;
  • le comportement du client et de l’utilisateur ;
  • l’offre des entreprises concurrentes ;
  • l’environnement du projet (juridique, économique, social, etc.).

Étape 2 : Situation personnelle et perspectives financières

Vous êtes prêt à vous lancer ? C’est le bon moment pour échanger avec un expert-comptable à propos de votre situation personnelle, de vos objectifs et des perspectives financières de votre futur business.

La situation personnelle du futur entrepreneur

C’est à partir de la situation personnelle du dirigeant et de ses objectifs qu’on choisit la structure la plus adaptée. Il est essentiel d’échanger avec votre expert-comptable à ce sujet afin de choisir la forme sociale, l’objet ou la rémunération alignée avec votre situation. 

Avez-vous des droits au chômage ? Quel est votre régime matrimonial ? Quels sont vos besoins en termes de protection sociale ? Souhaitez-vous vendre ou transmettre votre société à moyen ou long terme ? Toutes ces questions impactent le choix de la forme sociale, des statuts, de votre rémunération, etc.

Les prévisions financières pour vérifier la viabilité du projet de création d’entreprise

Parmi les étapes préalables à la création d’entreprise, l’analyse des perspectives financières permet de vérifier la faisabilité et la viabilité de votre projet. Pour vérifier la cohérence financière de votre projet, vous devez réaliser un budget prévisionnel. Il vous aidera à évaluer les coûts fixes et variables, les charges de personnel, les frais généraux, les charges fiscales ainsi que les investissements nécessaires.

💡 N’oubliez pas de prévoir une marge de sécurité dans votre prévisionnel des dépenses, pour faire face aux éventuelles difficultés financières qui pourraient survenir dans les premières années de création (préparation du projet et lancement du modèle économique).

Dans ce plan de financement initial, vous devez en contrepartie évaluer les sources de financement disponibles pour votre entreprise. Il peut s’agir de prêts bancaires, d’investissements privés, de subventions, etc.

Lire aussi :  Réformes 2024 : ce qui change pour votre argent

Cette étape est cruciale et elle demande une très bonne maîtrise des chiffres et de la finance. MYNE accompagne au quotidien des créateurs d’entreprise dans la construction de leur prévisionnel financier, afin de mettre leur projet entrepreneurial sur les bons rails.

Étape 3 : Choisir les bons partenaires pour créer et développer votre entreprise

Seul on va vite, ensemble on va loin. En vous entourant des meilleurs partenaires, vous éviterez de nombreuses erreurs et gagnerez beaucoup de temps.

Pensez à la meilleure banque pour votre activité et à un service de facturation.

L’expert-comptable est un partenaire privilégié, car il accompagne chaque jour des dirigeants d’entreprises. Qu’ils soient en lancement, en phase de croissance, de maturité ou de transmission. Ce qui permet à l’expert-comptable d’avoir un retour d’expérience très large sur de nombreuses situations. Cette expérience, il peut ensuite vous en faire bénéficier, tout au long de votre projet entrepreneurial.

💡 MYNE accompagne au quotidien des créateurs d’entreprise sur différents sujets. Pour lancer leur projet dans les meilleures conditions, nous sommes à leur côté à chaque étape de la création :

  • Choix de la structure juridique, appuyé sur des simulations de rémunération, la prise en compte de divers éléments comme la situation familiale du client, sa santé et son âge.
  • Construction du business plan et création du prévisionnel financier.
  • Choix de la dénomination sociale.
  • Définition de l’objet social, en prévoyant un champ d’action assez large afin de pouvoir exercer son activité en toute tranquillité.
  • Constitution du capital social (montant, type d’apport, libération).
  • Choix de la banque, avec les meilleurs services du marché comme notre partenaire Qonto.
  • Sélection du logiciel de comptabilité.
  • Dépôt et protection du nom, de la marque, du produit, du brevet, etc.
  • Rédaction du pacte d’associés en cas de pluralité d’associés. Ce document extra-statutaire permet de prévoir l’organisation et les règles entre les associés.

Étape 4 : Le business plan, votre feuille de route

Le business plan concerne principalement les entreprises qui souhaitent lever des fonds. C’est un outil essentiel pour convaincre les investisseurs de miser sur votre projet de création d’entreprise. Vous y présenterez votre activité, vos objectifs, votre plan d’action, vos prévisions financières et vos perspectives de développement à court et moyen terme.

Lire aussi :  Comprendre la comptabilité des crypto-monnaies

Pour maximiser vos chances de succès, présentez un business plan détaillé et réaliste. 

Voici les éléments clés à inclure dans ce document :

  • La description du projet et de l’offre avec présentation du porteur du projet et genèse du projet
  • L’étude de marché avec analyse de la concurrence, des clients potentiels, des fournisseurs, des tendances du marché, etc.
  • La stratégie commerciale : plan marketing, politique de prix, moyens de distribution, etc.
  • Le plan opérationnel : organisation de l’entreprise, processus de production, plan d’approvisionnement, etc.
  • Le plan financier : prévisions de chiffre d’affaires, de résultat, de trésorerie, de bilan, etc.
  • L’analyse des risques : identification des principaux risques et plan d’action pour les gérer.
  • La synthèse de l’ensemble du business plan, destiné à donner une vision globale et rapide du projet.

Étape 5 : Immatriculer la société

L’immatriculation de la société constitue le stade définitif du processus du projet de création. Cette ultime étape est précédée par un certain nombre de formalités administratives que nous vous détaillons.

Le choix du statut juridique de l’entreprise : une étape préalable à l’immatriculation

Le choix du statut juridique repose sur différents critères :

  • la taille de l’entreprise ;
  • la nature de l’activité ;
  • le nombre d’associés ;
  • le niveau de responsabilité, etc.

Les formes juridiques les plus courantes sont :

  • la SARL (société à responsabilité limitée) ;
  • la SAS (société par actions simplifiée) ;
  • la SA (société anonyme) ;
  • l’auto-entreprise ou micro-entreprise.

🔎 SAS vs SARL (à l’IS ou à l’IR) : Comment choisir la bonne forme sociale ?

Le choix de l’objet social est également très important. Il définit l’ensemble des activités que peut exercer votre société. Il détermine notamment si l’activité est civile ou commerciale (ce qui impacte la forme sociale, la fiscalité et le régime social). Là aussi, votre expert-comptable saura vous aider à bien définir votre objet social, dès le départ.

Les démarches administratives à accomplir avant l’immatriculation   

Avant d’immatriculer sa société, l’entrepreneur doit accomplir certaines formalités. En voici la liste : 

  • Constitution du capital social de la société
  • Nomination du gérant s’il s’agit d’une société à responsabilité limitée (SARL) ou du président s’il s’agit d’une société par actions simplifiée (SAS) ou d’une société anonyme (SA)
  • Domiciliation de la société
  • Établissement des statuts de la société
  • Publication d’un avis de création de société dans un journal d’annonces légales
  • Nomination du commissaire aux comptes le cas échéant
Lire aussi :  Qonto : l'avis de votre expert comptable

L’immatriculation au RCS : la naissance de l’entreprise 

Après avoir choisi le statut juridique de l’entreprise et accompli les démarches de création, l’entrepreneur doit enregistrer sa société au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). La demande d’immatriculation d’une société s’effectue auprès du greffe du Tribunal de commerce. Elle peut également se réaliser en ligne, sur le site internet du guichet des formalités des entreprises. L’entrepreneur doit remplir un formulaire de début d’activité (P0). Il doit fournir un certain nombre de justificatifs.

Les justificatifs nécessaires à l’immatriculation d’une SARL

Voici la liste des justificatifs nécessaires pour l’immatriculation d’une SARL :

  • statuts de la société ;
  • justificatif de domiciliation de l’entreprise ;
  • attestation de parution de l’avis de création dans un journal d’annonces légales ;
  • copie de la pièce d’identité, déclaration de non-condamnation mentionnant la filiation de l’entrepreneur ;
  • rapport du commissaire aux apports ;
  • autorisation d’exercice de l’activité en cas d’activité réglementée ;
  • attestation d’information donnée au conjoint pour l’entrepreneur marié.

Les justificatifs nécessaires à l’immatriculation d’une SAS ou d’une SA :

Voici la liste des justificatifs nécessaires pour l’immatriculation d’une SAS ou d’une SA :

  • statuts de la société ;
  • justificatif de domiciliation de l’entreprise ;
  • nomination d’un commissaire aux apports et des commissaires aux comptes ;
  • nomination du président, des organes de direction pour la SAS ou des administrateurs pour la SA ;
  • dépôt du capital social ; 
  • autorisation d’exercice de l’activité en cas d’activité réglementée ;
  • inscription des bénéficiaires effectifs ;
  • publication d’un avis de création dans un journal d’annonces légales.

L’immatriculation au RCS doit être effectuée entre le mois qui précède le début d’activité et les 15 jours qui suivent le début de l’activité. Un extrait Kbis officialisant la création de la société est ensuite adressé à l’entrepreneur.

Vous avez un projet de création d’entreprise et vous ne savez pas par où commencer ? 

MYNE, cabinet d’expertise comptable vous accompagne dans toutes les étapes de création de votre entreprise pour vous permettre de vous concentrer sur l’essentiel : votre activité. 
Choix du statut juridique, rédaction des statuts, dépôt du capital, immatriculation de la société : nous sommes à vos côtés pour créer votre entreprise en toute simplicité. Contactez-nous pour nous présenter votre projet et nous en dire plus sur vos besoins.

Partagez ce post

Articles qui pourraient vous plaire

Business Plan: guide 2024 et rôle de l'expert comptable

Business plan : ce qu’un expert-comptable peut faire pour vous

Top 10 des erreurs à éviter quand on lance son entreprise

Top 10 des erreurs à éviter quand on lance son entreprise

Comprendre la comptabilité des crypto-monnaies

Comprendre la comptabilité des crypto-monnaies

Comment commencer le métier d'avocat ?

Comment commencer à exercer le métier d’avocat ?

Influenceurs et créateurs de contenu : que dit la loi

Influenceurs et créateurs de contenu : que dit la loi?

Déclaration de TVA : votre guide pratique

Déclaration de TVA : votre guide pratique

Myne – Société inscrite à l’ordre des experts-comptables de Paris Île de France

Contactez-nous

On vous répond en moins de 24h