Comprendre la comptabilité des crypto-monnaies

Comprendre la comptabilité des crypto-monnaies
Sommaire

Dans le tumulte financier des dernières années, une vedette a émergé avec force sur la scène mondiale : la cryptomonnaie. De l’anonymat des forums en ligne aux gros titres des médias grand public, ces devises numériques, parmi lesquelles le Bitcoin ou l’Ethereum, ont suscité un engouement sans précédent. En 2017, le spectacle de leur volatilité a captivé une audience globale, avec le bitcoin voyant sa valeur multipliée par 14, attirant l’attention des jeunes investisseurs audacieux comme celle des financiers aguerris.

Le monde de la « crypto », avec ses hauts vertigineux et ses bas abyssaux, défie l’entendement traditionnel de la finance. Il a divisé les experts, certains voyant en lui une révolution technologique prometteuse, d’autres une bulle prête à éclater. Au cœur de cette révolution se trouve la blockchain, une technologie innovante promettant de redéfinir notre rapport à l’argent et au-delà, ébranlant les fondations mêmes des institutions financières établies. Ce bouillonnement a donné lieu à des débats passionnés, non seulement sur la valeur intrinsèque des cryptomonnaies mais aussi sur leur place dans notre système économique. La rapidité avec laquelle elles ont été adoptées par certains, contrastant avec la prudence des investisseurs institutionnels, illustre le fossé de compréhension et d’acceptation qui existe autour de ces nouveaux actifs.

Face à cette révolution, un défi de taille se présente aux professionnels de la finance et de la comptabilité : comment intégrer ces actifs numériques volatils et décentralisés dans les pratiques comptables traditionnelles ? Ce guide ambitionne de vous accompagner à travers les intrications de la comptabilité des cryptomonnaies, offrant des clés pour démêler cette complexité nouvelle. En se penchant sur les défis posés par ces monnaies numériques, de leur volatilité à leur cadre juridique encore flou, cet article se propose de jeter des ponts entre les mondes de la finance traditionnelle et celui, foisonnant et souvent insaisissable, des cryptomonnaies.

Lire aussi :  Top 10 des erreurs à éviter quand on lance son entreprise

Qu’est-ce que la comptabilité des crypto-monnaies ?

Définition et différences

Contrairement à la comptabilité traditionnelle qui gère des monnaies fiduciaires régulées, la comptabilité des crypto-monnaies s’occupe des actifs numériques échangés sur des réseaux décentralisés. Elle nécessite une compréhension de la technologie blockchain et des méthodes d’évaluation spécifiques pour gérer la volatilité inhérente à ces actifs.

Pour les entreprises

Pour les entreprises investissant dans les crypto-monnaies ou les acceptant comme moyen de paiement, une comptabilité précise est absolument incontournable. Elle permet de suivre correctement les actifs, d’évaluer la performance financière et de se conformer aux exigences fiscales et réglementaires.

Les défis de la comptabilité des cryptomonnaies

Volatilité des prix

La valeur des crypto-monnaies peut fluctuer énormément en peu de temps, ce qui rend leur évaluation pour la comptabilité complexe. Les entreprises doivent adopter des méthodes flexibles et réactives pour ajuster la valeur de ces actifs dans leurs livres.

Flou juridique

L’absence de cadre réglementaire clair pour les crypto-monnaies dans de nombreux pays complique leur traitement comptable. Les professionnels doivent rester informés des évolutions législatives pour assurer la conformité de leurs pratiques. Certains cabinets d’avocat spécialisés dans les cryptomonnaies peuvent d’ailleurs vous accompagner.

Complexité des transactions

Les transactions en crypto-monnaies peuvent impliquer plusieurs parties, des taux de change fluctuants et des frais variés. Leur enregistrement nécessite donc une attention particulière et des systèmes comptables adaptés à cette complexité.

Gestion des actifs numériques et régulations

Pour bien gérer vos actifs numériques, vous devez d’abord prendre connaissance des règlements en vigueur. En effet, le traitement comptable des crypto-monnaies varie en fonction de l’activité entreprise, qu’il s’agisse de staking, de minage ou de placements en espèces. Notons que certaines activités, telles que la vente de NFTs ou les opérations DeFi, ne sont pas encore clairement définies par l’Autorité des normes comptables.

Lire aussi :  Report de la facturation électronique : un répit nécessaire?

Dissiper les idées fausses et les difficultés potentielles de la comptabilité des cryptomonnaies

Certains pensent à tort que lorsqu’ils effectuent des paiements en cryptomonnaies, ils n’ont pas besoin de facture. Or, comme tout autre paiement, une telle transaction requiert bel et bien une facture. Toutefois, certains défis peuvent se poser lorsque l’on utilise des outils de facturation traditionnels. Par exemple, la volatilité des prix, les écarts de taux de change et la conciliation des factures peuvent entraîner des complications.

Comment gérer les crypto-monnaies dans la comptabilité

A ce jour, il n’existe pas de méthode concrète pour intégrer les crypto-monnaies dans un cadre professionnel. Elles peuvent néanmoins être considérées comme des actifs numériques et, selon une interprétation du PCG (Plan Comptable Général français), elles peuvent être classées en tant que « stock » ou actif incorporel non monétaire. De plus, l’Autorité des normes comptables a publié un texte sur les tokens et les actifs numériques qui offre un cadre plus clair pour mieux comprendre comment intégrer ces actifs dans la comptabilité.

Achat ou réception de crypto-monnaies au sein d’une entreprise

Si vous achetez ou recevez des crypto-monnaies via le compte de votre entreprise, vous devez les ajouter à vos documents comptables, à savoir, saisir le montant en euros à la date et à l’heure de l’achat sur le côté actif de votre bilan, car le prix des crypto-monnaies varie avec le temps.

Implications fiscales et réglementaires

Les entreprises doivent également tenir compte des implications fiscales de leurs activités liées aux crypto-monnaies.

Voici quelques régimes à connaître :

Lire aussi :  Prime de partage de la valeur (PPV, Prime Macron): le guide pour tout comprendre

– BNC (bénéfices non commerciaux) : applicable si vous réalisez des opérations occasionnelles. Ce régime est destiné aux contribuables participant à la création ou à la gestion d’un système d’unités de monnaie virtuelle.

– BIC (bénéfices industriels et commerciaux) : applicable si vous effectuez des opérations régulières. Il existe deux sous-catégories de BIC: le micro-BIC et le régime réel simplifié.

Le micro-BIC

Ce régime permet de déclarer jusqu’à 170 000 € de bénéfices par an. Les profits tirés des crypto-monnaies devront être déclarés dans votre déclaration d’impôt sur le revenu, après une déduction forfaitaire de 71%.

Le régime réel simplifié

L’avantage principal de ce régime est un taux d’imposition réduit de 15% jusqu’à 38 120 € de bénéfice puis de 28% au-delà de cette somme. Si vous êtes éligible, vous pouvez demander un allègement fiscal pour profiter d’avantages fiscaux durant les premières années.

Lire aussi: https://www.economie.gouv.fr/cedef/regime-fiscal-cryptomonnaies

Faire appel à un expert-comptable spécialisé en crypto-monnaies

Vous l’aurez compris, il est préférable de faire appel à un expert-comptable spécialiste des crypto-monnaies. En raison du manque de réglementation autour de ces actifs, il serait plus judicieux de vous faire accompagner par un cabinet professionnel et spécialiste du domaine pour gérer les transactions et déclarations fiscales liées aux monnaies virtuelles. Un expert-comptable pourra vous fournir des conseils et vous aider à optimiser la fiscalité de vos profits tout en assurant le suivi rigoureux de vos opérations en crypto-monnaies. Faire face à la comptabilité des crypto-monnaies peut sembler complexe, surtout compte tenu de l’évolution rapide de ce secteur. Cependant, en prenant connaissance des régulations clés et en faisant appel à un expert-comptable spécialisé si nécessaire, votre entreprise sera mieux positionnée pour tirer parti de cette révolution numérique.

Partagez ce post

Articles qui pourraient vous plaire

Holding

Holding : pourquoi, pour qui et comment ?

Infopreneur et Comptabilité en France

Infopreneur et Comptabilité en France

La levée de fonds : Processus et rôle de l'expert-comptable

La levée de fonds : Processus et rôle de l’expert-comptable

Banque en ligne professionnelle : comparatif Qonto, Shine, Revolut Business, Blank

Banque en ligne professionnelle : comparatif Qonto, Shine, Revolut Business, Blank

selarl

SELARL dentiste : les avantages

investir en LMNP

LMNP : le guide 2024

Myne – Société inscrite à l’ordre des experts-comptables de Paris Île de France

Contactez-nous

On vous répond en moins de 24h